Πέμπτη, 17 Ιουλίου 2014

Blocage de la base de l’OTAN de Souda, à la Canée, du 19 au 21 juillet

Appel pan-crétois à la mobilisation pendant 10 jours consécutifs contre la désintégration des armes chimiques de la guerre civile en Syrie par hydrolyse dans la mer méditerranée.
Blocage de la base de l’OTAN de Souda, à la Canée, du 19 au 21 juillet.

Mardi 8 juillet au CCNR de la Canée, plus de 150 personnes (citoyens, représentants des institutions administratives locales, membres de l’église et des partis politiques, membres des assemblées constituantes des villes de la Canée, Héraklion et Réthymnon contre les armes chimiques etc.) se sont rencontrées pour discuter de la possibilité d’une action auprès de la base de l’Otan de Souda :

- étant donnée la volonté généralisée des participants de bloquer la base, que la plupart ont inscrit dans la lignée de la déclaration sur la fermeture de la base de l’OTAN,
- étant données les manifestations répandues dans les villes de Grèce contre l’expérience de l’hydrolyse dans la très enclavée mer méditerranée,
- et la rencontre à Athènes du 11/07 sur la place Syntagma organisée à ces mêmes fins,

Nous appelons à une mobilisation nationale qui débutera vendredi 11 juillet et se terminera une semaine plus tard, pendant 3 jours de blocage de la base de l’Otan de Souda, du 19 au 21 juillet 2014.
......


Plus particulièrement :
  1. Nous appelons à une semaine d’action nationale de la manière dont les communautés locales trouveront appropriée pour exercer toutes les pressions possibles sur le gouvernement Grec et les gouvernements consentants à l’expérimentation de l’hydrolyse : occuper les ports et bâtiments administratifs de l’Etat, diffuser les informations, organiser ou participer aux marches, porter des bannières, traduire les flyers et les distribuer…
  1. L’apogée de ces événements adviendra le weekend des 19-20-21 juillet (du samedi au lundi) avec le blocage de la base de l’OTAN située à Souda. La reconduction ou non du blocage sera décidée à nouveau lors d’une prochaine assemblée ouverte à tous les participants de la manifestation.
  1. Nous appelons la PNO (Organisation Panhéllenique des Marins), ainsi que toutes les organisations pour les droits des travailleurs de l’ile et au-delà, pas seulement à matérialiser leurs engagements dans leur implication substantielle dans notre lutte à travers les grèves et les manifestations pendant les 10 jours de mobilisation, mais à se mettre en grève le troisieme jour du blocage (lundi 21/07).
  1. En même temps, se prépare la très annoncée protestation à bord des bateaux qui approchent le cap Ray et donc de la position de l’hydrolyse. Nous invitons tous les pêcheurs professionnels et les propriétaires de bateaux à participer au blocage de la base de l’Otan depuis la mer.
  1. Nous appelons la compagnie « ANEK lines » à mettre à disposition un bateau afin d’embarquer ceux qui souhaitent participer à la protestation à bord sur les eaux internationales.
  1. Egalement, le conseil a décidé que les Maires de Crète doivent rencontrer les ambassadeurs de Russie et des Etats-Unis, ainsi que le premier ministre de la Grèce.
  1. Nous appelons tout citoyen, au niveau national et européen, à venir et supporter par leur présence l’ambitieux blocage de la base de l’OTAN, de manière active, en rappelant que nous sommes tous concernés. Ceux qui ne pourront pas voyager ont la possibilité d’organiser des actions dans les lieux qui leur paraissent judicieux.
NOUS EXIGEONS:
La cessation immédiate de l’opération hydrolyse, qui vise, entre-autres, à faire accepter aux populations que la mer méditerranée est un vaste site de dépôt d’armes chimiques, comme cela a déjà été initié selon des données que nous avons en notre possession.
Arrêtons la production des armes chimiques.
La mer méditerranée ne doit plus être une décharge chimique et un cimetière humain pour les réfugiés de guerre.

Assemblée ouverte de coordination des actions de la Canée le 7/08/2014 contre les armes chimiques de guerre :

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου