Δευτέρα, 28 Ιουλίου 2014

Communiqué de presse RETOUR A LA CANÉE - Δελτίο Τύπου για την εν-πλω διαμαρτυρία στα γαλλικά


RETOUR A LA CANÉE: Achèvement de la protestation navale contre la neutralisation des armes chimiques en Méditerrané
Après 36 heures en mer avec une tempête étance, les trois navires  se sont rencontrés au port de Paleochora. Du fait des conditions atmosphériques comme ainsi quelques problèmes techniques les trois navires n’ont pas pu voyager ensemble.
Le bateau de pêche « Ai - Nicolas » qu’en 2008 a rompu l’embargo de Gaza est revenu au port de Paleochora  après sa sortie le vendredi après midi ou les mauvaises conditions atmosphériques l’ont poussé au port.

Les deux autres navires qui sont partis du vieux port de la Canée Vendredi midi ont continué leur voyage vers 190 miles sud-est de la Crète pendant 36 heures. Au lever du jour, dimanche 27 juillet 14 elles relâchent à Paleochora, du fait des conditions atmosphériques qui continuent et quelques voyageurs ont eu de difficultés.
Les deux voiliers étaient discrètement accompagnés par un bateau de la police des ports les premières heures de leur sortie et en suite surveillé par un aéronef  non équipé en personnel  (Drone) et un hélicoptère pendant quelques heures Samedi matin. Samedi après midi l’aéronef  non équipé en personnel, a aussi surveillé le bateau de pêche « Ai-Nicola »

Aujourd’hui, Dimanche 27 Juillet, les trois navires rentreront à la Canée contre le temps mauvais, mais en voyagent ensemble.
L’arrivé des navires s’attend Dimanche soir vers 20 :30 et pour cela l’équipage et les voyageurs invitent tout le monde au vieux port de la Canée.  
La nourriture et les boissons qui ne sont pas consommées seront distribué à la Koinoniki Kouzina (Cuisine Sociale) de la Canée qui soutient de centaine de nos semblables comme ainsi  aux 140 réfugiés Syriens poussées en Crète par la même guerre que viennent les armes chimiques. Les réfugiés Syriens sont à la Canée depuis plus de deux mois privés des papiers, nourriture et bientôt sans toit.
Des militants sur les navires se sont photographiés avec le drapeau de la Palestine en signe de solidarité au peuple palestinien  qui dénombre déjà plus de 1000 morts à cause des attaques  récentes de l’armé Israélien comme aussi des drapeaux S.O.S Chalkidiki en soulignant le caractère transrégional  du message : Loin les chimiques da la mer et des montagnes ![1]
Ni aux chimiques de leur guerre, ni au pétrole de leur paix !


[1] Référence aux luttes sociales et environnementales des habitantes de nord-ouest Chalcidique, contre  les  mines d’or.





Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου